Eau Projet 5


Réparation de vannes sans creuse

Urs Kupferschmid

Responsable produit des services, Hinni SA, Biel-Benken

Quand on pense à Hinni SA, on pense généralement et immédiatement aux hydrantes, car c'est la raison pour laquelle l'entreprise est connue. Hinni révise sous pression de réseau toutes les hydrantes installées en Suisse à partir de 1896. Cette expérience et cette force muries de longue date ont été utilisées pour un nouveau développement.

Hinni se développe en permanence: pour ce qui est des technologies et des méthodes, l’entreprise est toujours à la pointe de l’innovation. Hinni SA a ainsi mis à profit des entretiens avec ses clients pour exécuter des réparations de vannes sans creuse en plus de la révision des hydrantes. Ces entretiens ont mis en évidence qu’il fallait en tout état de cause éviter de faire porter des forces directement sur la vanne en enlevant la tige ou le boulon de cette dernière. Le danger de rupture de boîtier est en effet important chez les vannes de plus de 100 ans. Aussitôt dit, aussitôt fait. Toute une batterie de tests a été réalisée sur plusieurs semaines jusqu’à ce qu’une méthode valable soit trouvée. Un prototype a été fabriqué et sa démonstration à l’Aqua Pro Gaz de Bulle du 5 au 7 février 2020 a été une réussite. L’enthousiasme des clients au cours de plus de 60 démonstrations ayant eu lieu sur ces trois jours nous a montré que nous étions sur la bonne voie. Nous avons néanmoins connu un recul au milieu de l’année 2020: la mécanique d’un important composant du prototype s’est rompue, si bien que la série de tests n’a pas pu se poursuivre pendant plusieurs semaines d’affilée. Les tests ont pu reprendre entre-temps. Nous offrons une solution supplémentaire à nos clients à travers la révision de vannes sans creuse. Une réparation effectuée par le client, y compris les travaux de creuse, génère des coûts variant entre CHF 5000 et CHF 10 000. Si la réparation est réalisée par la société Hinni, les coûts s’élèvent à environ CHF 750, matériel compris. La réparation s’effectue par le haut à travers la garniture de montage de la vanne et ne nécessite donc pas de travaux de creuse. Malgré l’étroitesse de la garniture de montage, la tige de la vanne peut être remplacée jusqu’à une profondeur de chambre de 2,2 mètres.

Partager cet article

Cela pourrait également vous intéresser

Groupe-Arnold

Télécommunications

Thème à l'honneur «Mobilité»