Eau – Projet 6


Contournement de Sins

Adrian Schön Chef de projet, Baumeler Leitungsbau AG, Perlen

Le département du génie civil argovien planifie depuis 2018 le contournement de Sins pour dévier le trafic de transit vers le sud et l’ouest de la localité afin de délester le centre. Arnold «Baumeler Leitungsbau AG Eau» a décroché le contrat de pose et de raccordement de nombreuses conduites d’eau.

Un tel projet se doit d’être bien préparé, tant et si bien qu’environ deux ans se sont écoulés entre le dépôt de l’offre auprès du maître d’ouvrage du consortium de construction mandaté et l’adjudication en 2020. Arnold a entamé les travaux de mise en œuvre en mai 2020. Pour contourner Sins, il a fallu construire un tunnel de 912 mètres de long. Pour réaliser sa voûte, le consortium de construction a dû creuser une trouée sur les terrains agricoles environnants dès la fin de l’année 2019 et évacuer plus de 130 000 m3 de déblais. Lors d’une première étape, l’équipe Eau de Baumeler a installé la conduite d’eau d’extinction dans le tunnel d’une longueur de 912 mètres, a posé la conduite d’eau potable en dehors du tunnel sous les nouvelles routes et a raccordé les deux conduites. Trois ou quatre collaborateurs de l’équipe Eau de Baumeler étaient présents à tout moment en trois équipes. Dans chaque situation, la première équipe a commencé à 5 heures du matin, tandis que la dernière a terminée à 22 heures. Une autorisation spéciale a même été nécessaire pour ces travaux en soirée. Lors d’un tel projet, il importe que la collaboration avec toutes les parties fonctionne très bien même en période de frénésie, car il a fallu livrer le tunnel à une date précise. Le maître d’ouvrage a excavé la route menant au tunnel et a effectué quelques travaux de modification sur la canalisation, à la suite de quoi l’équipe Eau de Baumeler a ensuite posé une nouvelle conduite d’eau en PE de 125 et l’a raccordée. Arnold n’a eu de cesse de réaliser des contrôles partiels et de vérifier la pression dans les tuyaux posés avant de les relier et de les souder.

Fun Facts:

Des incidents peuvent se produire lors de travaux sur les canalisations. Dans ce cas, Arnold a dû désaffecter les conduites et étanchéifier le tuyau le plus rapidement possible grâce à un tube de 630 mm de diamètre et à un ballon gonflable afin que le maître d’ouvrage puisse travailler dans la chambre des conduites. Le tube et le ballon ont été retirés une fois ces travaux terminés. La baisse de pression a fait déborder le contenu de la conduite, libérant de mauvaises odeurs incommodantes.

En plus des travaux sur le tunnel, un pont reliant le nouveau tunnel de contournement au carrefour giratoire a été construit. Ce pont a été achevé fin 2020. Des tuyaux à double paroi de type 400 × 250 ont été installés en dessous du tablier du pont de 70 mètres de long. En d’autres termes, le diamètre du tuyau extérieur est de 400 mm et son diamètre intérieur est de 250 mm. L’épaisseur du tuyau extérieur se monte à 22,7 mm. Il s’agit d’un tuyau en mousse de polyéthylène d’une épaisseur pariétale de 10 mm qui est remplie de mousse au centre. L’épaisseur pariétale du tuyau intérieur et du tuyau extérieur dépend de la pression de l’eau qui s’y exerce. Par rapport à la pression usuelle de 10 à 12 bars qui prévaut dans des conduites d’eau, les 16 bars qui s’exercent à l’intérieur des tuyaux à double paroi sous le pont représentent une pression d’eau élevée, qui résulte des ondes de choc que la pompe à eau génère dans les tuyaux. Une telle pression ne poserait aucun problème dans un tuyau en fonte qui est habituellement capable de résister à 100 bars. Comme la fonte est un matériau très lourd, il n’est toutefois pas possible de l’utiliser sur une structure porteuse. C’est pourquoi des tuyaux en polyéthylène léger, qui résistent également à la pression grâce à leur âme en mousse, ont été utilisés. La température sous un pont est susceptible de fluctuer fortement. Les tuyaux en plastique se déforment notamment en été, ce qui compromet la stabilité de l’ouvrage. Pour contrecarrer ces déformations, l’équipe Eau de Baumeler a installé des stabilisateurs, plutôt que des compensateurs qui s’écartent sous l’effet de la pression. Les travaux se sont heureusement déroulés lorsque les températures étaient basses, ce qui a rigidifié les tuyaux en polyéthylène et facilité leur pose. Outre les conduites d’eau, les collaborateurs d’Arnold ont également tiré et soudé les goulottes destinées aux câbles électriques sous le pont. Il leur reste encore à relier la conduite d’eau au pont en surface. Les concepteurs ont finalement opté pour des produits Hinni équipés de doubles vannes antiretour au lieu d’hydrants vonRoll. Les monteurs doivent toutefois encore les installer et les mettre en service. Le projet général de contournement de Sins se poursuivra vraisemblablement jusqu’à fin 2021 pour Arnold, qui doit encore s’acquitter des travaux évoqués plus haut.

Partager cet article

Cela pourrait également vous intéresser

Groupe-Arnold

Télécommunications

Thème à l'honneur «Mobilité»