Télécommunications Projet 2


Contrats de maintenance opérateurs internationaux

Michel Steiner Chef de projet, Arc Lémanique, Ecublens

Les réseaux en fibre optique fédérateurs forment des anneaux qui relient les principales villes de toute l’Europe. En Suisse, ces réseaux passent de Genève à Zurich, ainsi que de Bâle à Lugano. La couverture géographique d’Arnold AG est particulièrement utile pour ce type de contrat de maintenance.

Avec une vitesse de transmission de plusieurs centaines de gigabits par seconde, la fiabilité des réseaux est essentielle. Nous œuvrons sur 17 sites à travers la Suisse et sur les lignes des infrastructures existantes. Arnold suit la maintenance et le renouvellement des équipements tiers sur les sites d’installation (détection et extinction des incendies, climatisation, groupe électrogène d’urgence, tableau électrique à basse tension, centrale de 48 V, systèmes de transmission des alarmes techniques, accès, etc.). Nos équipes travaillent aux côtés des centres de supervision des opérateurs lors d’interventions de détournement sur le réseau. De plus, nous sommes l’interlocuteur privilégié des autorités sur le sujet du foncier des opérateurs. Ainsi, Arnold coordonne, dans le respect des normes en vigueur, tous les travaux réalisés aux alentours ou au sein des infrastructures au sol (câbles en fibre optique à longue distance, supports, boîtes et chambres de raccordement). En cas d’intervention corrective, notre assistance technique travaille de concert avec le service de permanence. Elle peut ainsi fournir les compétences et la méthodologie de réparation nécessaires au bon déroulement des travaux et au rétablissement de l’état initial des systèmes et équipements, aussi bien dans les sites d’installations que dans les infrastructures au sol.

Fun Facts:

De 2018 à 2023, l’OFROU est partie prenante des travaux destinés à construire la nouvelle jonction autoroutière du Grand-Saconnex à Genève. Depuis l’étude réalisée en 2013, Arnold participe à la définition des zones de conflits et à la réalisation des solutions techniques. Entre les projets et la réalité, il régnait une grande incertitude quant à la faisabilité d’une cavité de 4 m de profondeur pour enterrer les réseaux. Ce pari risqué a été réussi le jour de l’excavation, avec une marge de 10 cm!

Partager cet article

Cela pourrait également vous intéresser

Groupe-Arnold

Télécommunications

Thème à l'honneur «Mobilité»